Entretenir les haies


Je vous propose quelques renseignements des différentes étapes pour conserver, regarnir ou créer des haies de bocage.

Bocage au levé du jour

Les végétaux cités sont présents dans les haies du Bourbonnais et s'y développent bien. D'autres moins courants peuvent être intégrés, ce qui attirera une faune plus variée. 

Vous pouvez aussi aller directement à la liste des végétaux. Liste des végétaux à planter en haie.

Conseils d'entretien et création de haies bocagères

– Travail du sol avant plantation

En général toute plantation de haies demande un sous solage, un labour, un affinage du sol.

– Paillage du sol

Celui-ci est très important pour permettre une bonne croissance des végétaux.

– Paillage naturel : paille ou écorces de pin, dans les deux cas il s'effectue après plantation, si on veut qu'il soit efficace il faut au moins dix à quinze centimètres de matière, et qu'il soit regarni tout les deux ans. Ce système à l'avantage de se dégrader et d'apporter un petite quantité de matière organique au végétaux plantés.

– Paillage plastique : bâche plastique normale ou tissée , dans les deux cas elles protègent totalement les plantes des mauvaises herbes, elles restent en place une dizaine d'années jusqu'à ce que les végétaux soient suffisamment grands. La bâche tissé à l'avantage d'être poreuse, elle laisse le sol respirer. Elle est plus solide mais aussi plus chère au mètre carré. Je déconseille la bache classique, fragile, elle se dégrade plus rapidement que la bache tissée et se disperse au vent au fil des année.

 

– Intérêts de tout paillage : même s'il entraîne un surcoût au départ, le paillage permet un bonne protection contre l'herbe ; donc pas de désherbage chimique ou autres ; il offre également un phénomène de réaction thermique ( surtout les bâches) grâce à la chaleur dégagée la journée une condensation se forme au niveau du sol dès que la température baisse et offre donc de l'eau aux végétaux, elle limite également la transpiration du sol donc vous permet de moins arroser.

– Amendements organiques : au travail du sol au labour ou à l'affinage, un apport de compost, corne torréfiées ou sang desséché est possible à dose raisonnable évidemment.

– Distances, époques et types de plantation : les distances de plantation varient suivant les essences utilisées, pour les arbustes le principe de plantation sur deux rangs en quinconce avec 80 cm à 1 m entre rang et entre végétaux sur la ligne me paraît correcte pour donner à la fois une haie dense et épaisse en 5 ans. Pour les arbres alterner une série d'arbustes et un arbre tous les 10 à 25 mètres suivant leurs développement à taille adulte.

– Le travail du sol doit se faire en début d'automne sur une terre humide mais pas trop grasse, suivra la pose de bâche si cette option est choisie (enterrer les bords de bâche de 20 cm de chaque coté)

– Les arbustes sont ensuite plantés de préférence en racines nues ; d'une part leurs prix est nettement moins élevé qu'en container et leurs reprises sont aussi bonnes, il est également important de choisir des plantes de jeunes âges 2 à 3 ans pour les arbustes et 3 à 5 pour les arbres , les chances de reprise n'en est que meilleure.

– La plantation peut se faire du 15 octobre au 15 février dans un sol non gelé. N'hésitez pas à retailler les plants d'un tiers de leur hauteur, de tailler aussi les racines et de praliner (trempage des racines dans un mélange terre et eau juste avant plantation ) ; ceci assure un meilleur démarrage des plantes. N'hésitez pas à bien tasser la terre aux pieds pour éviter les poches d'air qui sécheraient les racines.

– Les deux premières années suivant l'installation de vos haies, il est important d'arroser vos plantations abondamment au moins une fois tous les quinze jours si l'été est brûlant surtout dans le Bourbonnais.(Juillet, août)

– La taille des jeunes haies : les trois premières années, taillez au sécateur, cisaille ou taille haie thermique ; évitez de rabattre les végétaux de plus d'un tiers de leur hauteur sauf pour les plus envahissants (ex : acacia, sureau )

– Par la suite, vous pouvez utiliser un broyeur articulé (pour les agriculteurs) mais en douceur et en appliquant toujours la règle du moins d'un tiers. En règle générale, faîtes une taille par an. ( février ou octobre ).